les favoris

Notre selection: les producteurs qu'on préfèrit.

Laherte Frères

Domaine fondé en 1889, aujourd’hui à sa quatrième génération. Depuis d’une brève période de modernisation, Thierry Laherte décidait retourner à la méthode de production traditionnelle et naturelle, en dédiant toute l’attention à la vigne et au territoire. Le secret est écouter, sentir, toucher, goûter, pour entendre tout ce que le vin peut donner.

Torre dei Beati

L’air temperé de l’Adriatique et celle froide nocturne des Apennins, ainsi que le sol calcaire-argileux, sont les éléments principaux que donnent vie aux vins que naissent des 21 hectares de vignes en Loreto Apuano de Torre dei Beati, une ferme que choisit le biologique en vigne et en cave dés 1999 pour son Pecorino et son Montepulciano.

Lopez de Heredia, Viña Tondonia

Dés plus de 100 ans, l’oeuvre de Don Rafael est continuée par une des familles du vin qui vivent l’Espagne. Une formation commencée sur les traces des français, progressée avec succès grâce à la bonté du climat et à la sévérité de la terre de Rioja. Viña Tondonia Reserva Blanco naît sur les plus de 100 hectares du domaine grâce à la tradition du vin passée de main en main jusqu’à la quatrième génération, et il arrive en bouteille après 6 ans en barriques bâties directement par la famille de Don Rafael.

Hubert de Montille

Ce Domaine est né en 1750 mais il est arrivé dans les mains de l’avocat Hubert dans l’après-guerre et à la première vinification indépendante en 1947, avec seulement deux hectares. Avec l’entrée du fils Étienne le premier, et de la fille Alix plus tard, les vins de Le Montille obtiennent le certificat biologique et biodynamique grâce à la modernisation introduite. Étienne prends soin des rouges tandis qu’Alix est la blanquiste de la maison. Malgré les plusieures années et les grands changements, les vins du domaine, qu’aujourd’hui vante 20 hectares, 75% desquels Premiers Grand Cru, continuent d’avoir celle profondeur est ce caractère, parfois un peu gronchon, que les rendent inimitables.

Carlo Giacosa

Cinq hectares de Barbaresco où Carlo et sa fille continuent de se prendre soin des vignes de Nebbiolo, Barbera et Dolcetto. Quelques choses ont changé au cours des années, ma ce qui reste est le goût dans le verre et le saveur de la passion pour un produit qu’exige souci et attention.

Giacomo Fenocchio

C’est avec un très long mûrissage, cinq mois en tonneaux d’acier inox et deux ans en barriques de chêne de Slavonie, que le domaine Fenocchio fait son Barolo dés 1864, ainsi que le Comte de Cavour le vinifia pour la première fois. Comme ils aiment recorder en famille, le plus les autres expérimentent et changent, le plus son vin sera unique.

Domaine Huet

Dés 1928 la famille Huet se prends soin de 30 hectares de vignes. Grâce à l’amour pour la terre, le soleil et l’environnement, le Domaine Huet décidait pour le biodynamique, en laissant que chaque raisin s’exprime dans la bouteille.

Domaine Fouassier

Établie depuis des générations sur le sommet de la colline de Sancerre, la famille Fouassier est une des familles de viticulteurs les plus anciennes de la zone. À l’époque du phylloxéra, Jules Fouassier était un des 500 viticulteurs du village (aujourd’hui il y en a une dizaine). Après cette crise, en 1902 Jules planta le vignoble Clos Paradis. Aujourd’hui la proprieté couvre 56 hectares, cultivés à Sauvignon et Pinot Noir. Tous les vins du Domaine sont biodynamiques.

Christmann

Fondée au XIXème siècle, la maison Christmann est une des plus prestigieuses maisons viticoles de la Pfalz, en Allemagne. Le fondement de sa philospohie est la culture organique et biodynamique, certifiée par le Lacon Institute. Les vignobles, que se trouvent dans une des rares régions du monde que produisent des excellents Riesling et Burgunder Pinot secs, offrent des vins de grand caractère, grâce au calcaire et au grès des terroirs.

Cascina Roccalini

Très petite explotation piémontaise de 4,5 hectares, gérée et dirigée par Paolo Veglio, dés 2004 Roccalini vinifie Barbera d’Alba, Dolcetto d’Alba et par-dessus de tout le Barbaresco, le porte-drapeau de la cave, à que se dédient les attentions les plus grandes: élégant, grave et de tanins vigoureux.