arancine!

Quand le samedi soir son père venait les voir de Palermo, il apportait toujours de la cassate, des croquettes de pommes de terre et des arancine de la pâtisserie Mastrangelo. Ils appelaient ça le dîner sauvage et il fallait le manger avec les doigts directement sur le plateau en carton, assis autour de la table basse. Après, son père la mettait au lit et la bordait.

(le livre sur Goodreads)

Anna, Niccolò Ammaniti, 2015

arancine avec ragoût blanc et petits pois sur crème de potiron

arancini
logo
dark button background
fuori carta